LANCEMENT D’UNE CAMPAGNE D’AFFICHAGE CONTRE LE HARCÈLEMENT SEXUEL DANS L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET LA RECHERCHE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 8 MARS 2016

Ces dernières années, la question du harcèlement sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche a bénéficié d’une visibilité nouvelle, notamment grâce à l’action du CLASCHES, Collectif de lutte anti-sexiste contre le harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur.

Cependant, bien souvent encore, les victimes de harcèlement sexuel n’osent pas dénoncer leurs agresseurs, voire en sont dissuadées, et les personnels et étudiant.e.s méconnaissent les recours possibles. Plus largement, le harcèlement sexuel est encore l’objet de nombreuses idées reçues qui sont un obstacle à une action efficace pour le prévenir, accompagner les victimes et sanctionner les auteurs.

Pour briser le silence et sensibiliser et informer les personnels et éudiant.e.s sur les réalités du harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur et la recherche et les recours possibles, le CLASCHES lance aujourd’hui une campagne d’affichage nationale. Cette campagne se décline en cinq affiches sous format numérique et papier.

Le CLASCHES compte sur la mobilisation de tou.te.s pour assurer une diffusion la plus large possible en envoyant le fichier pdf ci-joint à vos réseaux et/ou en affichant la campagne sur les murs de vos établissements. Si vous souhaitez recevoir des exemplaires papier, merci de nous contacter (clasches@gmail.com) en précisant le nombre d’affiches souhaitées et l’adresse postale de livraison.

Télécharger une version .pdf de ce communiqué de presse

 





"C'est juste un séducteur" Non. Outrepasser le consentement de l'autre, ce n'est pas de la drague. Le harcèlement sexuel est une violence, pas de la séduction. "Ici? Ça n'existe pas!" Si. Le harcèlement sexuel ne s'arrête pas aux portes de cet établissement. Ne fermons plus les yeux.
version noir et blanc version noir et blanc
"Elle n'a qu'à s'habiller autrement!" Non. N'importe quelle femme peut être victime de harcèlement sexuel. Il n'y a qu'un seul coupable: le harceleur. "C'est juste une blague!" Non.Imposer des propos ou comportements à connotation sexuelle est une violence. Le harcèlement sexuel est un délit, pas une blague. "Ah oui, tout le monde le sait!"  ... mais personne ne fait rien. Ici aussi, le harcèlement sexuel est une réalité. Ne soyons plus complices.
version noir et blanc version noir et blanc version noir et blanc
Catégories: